Le Mexique est-il sûr pour les touristes ? 2022 Guide de sécurité au Mexique

Contenu de l'article
Ville de Mexico
Photo par diegograndi sur Envato Elements
Les liens sur le site web sont en affiliation avec Amazon Associates dans le monde entier et nous gagnons une petite commission pour les achats qualifiés.

Dominant la deuxième partie de l’Amérique du Nord, le Mexique est un haut lieu touristique très animé, aussi diversifié sur le plan typographique que sur le plan culturel. Le pays des margaritas et de la musique mariachi était autrefois réputé pour son trafic de drogue et ses gangs criminels, mais vous vous demandez peut-être si le Mexique est sûr pour les touristes en 2022.

Des ruines antiques à la cuisine mondialisée, en passant par les villes dynamiques et les plages paradisiaques, les raisons de visiter le Mexique ne manquent pas. Vous pourrez vous prélasser sous les palmiers tropicaux, découvrir des mondes sous-marins, remonter le temps jusqu’aux siècles passés et faire la fête jusqu’au bout de la nuit, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de problèmes de sécurité auxquels vous devez faire attention.

Notre guide passe en revue tous les risques liés à un voyage au Mexique en 2022 afin de déterminer si ce pays est fait pour vous. Des cartels aux catastrophes naturelles, en passant par la qualité de l’eau, le voyage s’annonce mouvementé. Entrons dans le vif du sujet.

Le Mexique est-il un pays sûr pour les touristes ?

Ville de Mexico
Photo par jkraft5 sur Envato Elements

Les cartels de la drogue et la criminalité violente sont depuis longtemps associés à l’Amérique du Sud, et le Mexique n’est pas étranger à ces problèmes. Depuis des décennies, les cartels de la drogue mexicains figurent parmi les principaux fournisseurs mondiaux de cocaïne, d’héroïne et de méthamphétamine. Bien que de nombreux gangs se soient dispersés depuis que la guerre mondiale contre la drogue a cherché à infiltrer et à éradiquer la criminalité liée à la drogue, avec beaucoup de succès, environ 150 groupes criminels organisés opèrent toujours dans le pays.

Trouver un compagnon de voyage !

Vous cherchez une communauté d’aventuriers partageant les mêmes idées que vous pour partager vos expériences ? Rejoignez notre groupe Facebook pour les voyageurs et entrez en contact avec un réseau mondial d’explorateurs passionnés. Partagez vos histoires, laissez-vous inspirer et planifiez votre prochaine aventure avec nous.

Le taux d’homicide au Mexique reste l’un des plus élevés au monde, avec plus de 26 décès pour 100 000 habitants. Selon les statistiques, le pays est globalement plus paisible, mais le nombre d’homicides et la violence armée ne font que s’aggraver, ce qui a des répercussions sur le tourisme.

Le crime organisé est le principal moteur des homicides et de la violence armée au Mexique, les deux tiers des décès étant liés au trafic de drogue. Bien que ces chiffres puissent donner au Mexique une image intimidante, la majorité des crimes violents sont interpersonnels, inter-gangs et liés à des causes. Cela signifie que, parmi tous ces crimes, un très faible pourcentage affecte directement les touristes.

La petite délinquance et les criminels opportunistes sévissent partout dans le monde, et il en va de même au Mexique. Mais il existe un certain nombre de régions où les cartels ne sont plus présents et où il est peu probable que vous tombiez sur des guerres de gangs et des tirs croisés, à moins que vous ne vous aventuriez hors des sentiers battus.

Les enlèvements mettent les touristes en danger, mais les visiteurs riches et célèbres sont beaucoup plus susceptibles d’être pris pour cible. Rester dans les zones touristiques, laisser ses objets de valeur à la maison et ne pas faire étalage de ses richesses peut aider les touristes à rester discrets, tandis que certaines entreprises et propriétés peuvent engager un service de sécurité privé pour plus de sûreté, en particulier dans les régions à haut risque.

Le cartel de Sinaloa est toujours actif au Mexique et constitue le gang de trafiquants de drogue le plus puissant du pays. C’est pourquoi les régions de Sinaloa, Colima, Guerrero, Michoacán et Tamaulipas, où Sinaloa est implanté et mène une grande partie de ses opérations, sont considérées comme très dangereuses pour les voyageurs étrangers.

Cependant, le Mexique est ponctué de villes et d’États sûrs. Le Yucatán, où se trouvent le paradis de la fête qu’est Cancún et des stations balnéaires prisées comme Tulum et Cozumel, est l’État le plus paisible, avec un taux de criminalité inférieur à celui de la plupart des villes américaines. La péninsule est rejointe par Tlaxcala, Chiapas, Campeche et Hidalgo en tant que provinces affichant un taux d’homicide d’environ huit pour 100 000, soit moins d’un quart de celui de l’ensemble du pays.

Le Mexique est-il sûr pour les voyageurs en solo ?

Le Mexique pour les touristes
Photo par Christopher_Boswell sur Envato Elements

La question de savoir s’il faut ou non voyager seul au Mexique dépend de l’endroit où l’on se rend. Certaines destinations sont extrêmement sûres pour les voyageurs indépendants, et même pour les femmes seules, mais il vaut mieux éviter certaines zones. Il est tout à fait possible de voyager seule dans la capitale, Mexico, mais il est conseillé aux femmes d’éviter les zones mal éclairées la nuit et les transports publics où les bandes criminelles organisées peuvent opérer, surtout à la faveur de la nuit. Cela dit, le métro est facile à parcourir de jour et le réseau de bus permet de se déplacer en toute autonomie.

Les stations touristiques comme Cancún et Tulum, dans le Yucatán, sont largement épargnées par la criminalité organisée, mais leur sécurité dépend de la manière dont vous les rendez sûres. La petite délinquance est monnaie courante, comme dans tous les hauts lieux touristiques du monde, et les voyageurs solitaires sont plus exposés. Machisme domine toujours. Les femmes peuvent s’attendre à une attention injustifiée, qu’elles soient seules ou non, et bien que cela n’aille généralement pas au-delà des huées et des sifflets, vous devez toujours garder votre sang-froid. Les beuveries et les violences sexuelles restent un problème, même dans les stations balnéaires.

Cependant, les touristes représentent une menace pour les autres touristes, en particulier sur la Riviera Maya. Cette région est un paradis pour les fêtards et il n’est pas rare de croiser dans la rue, à n’importe quelle heure de la journée, des fêtards en état d’ébriété avancé. Les personnes ivres peuvent être violentes, impolies ou tout simplement maladroites.

Les voyageurs solitaires peuvent facilement utiliser les systèmes de transport à travers le pays, mais il est également facile de rencontrer des voyageurs partageant les mêmes idées dans les nombreuses auberges pour routards si vous voulez un peu de compagnie. Cependant, il faut toujours faire preuve de discernement avant de faire confiance à des inconnus dans un pays étranger.

Les Mexicains sont accueillants et chaleureux, et ils seront prêts à aider tout voyageur solitaire en détresse, mais prévoyez toujours quelque chose à l’avance. Vous ne voulez pas vous retrouver au milieu de nulle part sans signal téléphonique à cause d’une mauvaise planification ou de bus inter-états peu fiables. Surtout si vous vous trouvez sur le territoire d’un gang, ce qui n’est pas sûr pour les voyageurs solitaires.

Peut-on boire l’eau du robinet au Mexique ?

Montagnes mexicaines
Photo par Galyna_Andrushko sur Envato Elements

En règle générale, il est déconseillé de boire l’eau du robinet au Mexique, car on ne peut jamais savoir quelles bactéries elle peut contenir. L’eau est généralement purifiée à la source afin d’en améliorer la qualité, mais la contamination peut survenir à n’importe quel moment du processus de distribution, avant qu’elle n’atteigne votre robinet.

La plupart des visiteurs déclarent utiliser l’eau pour se brosser les dents sans problème, mais cela n’est pas recommandé dans les régions très reculées ou lorsque des panneaux indiquent le contraire. L’eau au Mexique peut contenir des micro-organismes tels que le giardia, l’e. coli et le cryptosporidium. Certains habitants prennent le risque de boire l’eau parce qu’ils n’ont pas d’autre choix ou parce que leur corps s’est habitué à certaines des bactéries les moins nocives que l’eau peut contenir.

Quoi qu’il en soit, il est toujours préférable d’opter pour de l’eau en bouteille, ce que font la plupart des Mexicains. L’eau en bouteille est facilement accessible et on vous servira probablement de l’eau en bouteille ou de l’eau filtrée si vous commandez de l’eau à table dans un restaurant. Soyez prudent lorsque vous commandez de la glace dans des endroits plus reculés, comme les bars de plage, si vous ne savez pas d’où elle provient. L’eau du robinet congelée est tout aussi nocive que l’eau fraîche.

Le Mexique est-il à l’abri des catastrophes naturelles ?

Le Mexique à l'abri
Photo par tripinmexico sur Envato Elements

Le Mexique présente une grande diversité typographique, avec un paysage complexe et varié, un littoral étendu et une situation géographique unique. Ces caractéristiques, ainsi que le climat, le rendent vulnérable à une multitude de catastrophes naturelles. Les tremblements de terre, les tsunamis, les inondations, les ouragans, les glissements de terrain et les éruptions volcaniques sont autant de menaces réelles et imminentes.

Les tempêtes de la force d’un ouragan sont très fréquentes pendant les mois d’été, en particulier sur la côte est, mais elles touchent souvent terre et provoquent de fortes pluies à l’intérieur des terres. Seuls 37 tsunamis ont été enregistrés dans le bassin des Caraïbes depuis les années 1500, mais en raison de la situation géologique du Mexique, les experts estiment qu’il y a plus de 40 % de chances qu’un tsunami potentiellement dangereux se produise au cours des cinq prochaines décennies.

L’ouragan de 1959 au Mexique a été la catastrophe la plus meurtrière survenue dans le pays à ce jour et l’ouragan du Pacifique le plus meurtrier jamais enregistré, faisant 1 800 victimes. Ces événements ne peuvent être évités, mais certains peuvent être prédits grâce aux technologies modernes et à une meilleure prise de conscience. La meilleure façon d’éviter qu’une catastrophe naturelle n’affecte votre voyage est de vous tenir au courant des nouvelles et des bulletins météorologiques.

La saison des ouragans s’étend de juin à novembre et il vaut mieux l’éviter si vous ne voulez pas que les tempêtes tropicales viennent gâcher vos vacances. Les régions intérieures et reculées sont également les plus touchées par les inondations et les glissements de terrain à cette période. Ne sortez donc jamais des sentiers battus sans être guidé et faites toujours savoir où vous vous trouvez.

Peut-on vivre en toute sécurité au Mexique ?

Le Mexique est-il sûr pour les touristes ? 2022 Guide de sécurité au Mexique
DCIM\100MEDIA\DJI_0051.JPG

Il existe de nombreux endroits sûrs au Mexique, où vous pouvez bénéficier de soins de santé de qualité, d’opportunités d’emploi et d’un taux de criminalité inférieur à celui de certaines villes américaines, mais tout dépend de l’endroit où vous allez. Des villes de surf tranquilles comme Sayulita et Puerto Escondido offrent un rythme de vie lent et une excellente qualité de vie, tandis que des villes comme Mérida et Oaxaca comptent parmi les endroits les plus sûrs et les plus diversifiés sur le plan culturel, avec de bons soins de santé grâce au tourisme médical.

La Basse-Californie est la région la plus populaire auprès des ex-pats, mais c’est aussi l’État le moins paisible. Ce n’est pas que la criminalité ne dissuade pas les ex-pats, mais la criminalité au Mexique est toute relative et malgré le nombre dévastateur d’homicides et de crimes liés à la drogue en Basse-Californie, cela n’affecte pas toutes les régions de l’État.

Les étrangers se rassemblent sur la côte et autour des stations balnéaires, tandis que la plupart des crimes violents sont directement liés aux cartels de la drogue et aux conflits frontaliers. De même, la ville de Mexico accueille la deuxième plus forte concentration d’expatriés, grâce aux emplois et aux commodités qu’elle offre, mais elle comporte tous les risques d’une grande capitale.

Le pays est une destination de choix pour les expatriés et accueille le plus grand nombre d’Américains en dehors des États-Unis. Le Mexique peut être aussi sûr que vous le souhaitez et les taux de criminalité élevés ne mettent pas toujours en péril la sécurité des étrangers, mais cela ne signifie pas que vous ne devez pas prendre des précautions supplémentaires.

7 conseils de sécurité pour le Mexique

  • Utiliser les transports privés la nuit – Les transports publics mexicains sont bondés et inefficaces, mais ils vous donneront un aperçu de la vie locale et constituent le moyen de transport le moins cher. Les pickpockets opèrent dans les bus, les trains et les gares et ne peuvent être évités qu’en étant prudent avec vos effets personnels, mais les crimes peuvent tourner au vinaigre la nuit et les femmes devraient éviter les wagons de transport vides.
  • Apprendre l’espagnol de base – Il n’est pas nécessaire de parler couramment l’espagnol, mais le fait d’en avoir suffisamment pour se débrouiller vous facilitera grandement la vie au Mexique, surtout si vous avez des ennuis. La plupart des gens parlent anglais dans les zones touristiques, mais vous aurez plus de chances de gagner la confiance des locaux en essayant de parler en espagnol.
  • Faites attention à ce que vous mangez – Au Mexique, la cuisine de rue est excellente, mais il faut toujours choisir avec discernement. Les normes d’hygiène alimentaire ne sont pas les mêmes qu’aux États-Unis et même les épices auxquelles vous n’êtes pas habitué peuvent vous déranger l’estomac. Tenez-vous-en aux étals les plus populaires et jugez de la propreté des lieux par vous-même. Les produits lavés à l’eau du robinet peuvent également abriter des bactéries dangereuses.
  • Connaître les numéros d’urgence – C’est une habitude à prendre dans tous les pays étrangers que vous visitez. Vous devez toujours mémoriser les numéros des services d’urgence, des pompiers et des ambulances (qui sont en fait trois numéros différents au Mexique), et il n’est pas inutile de connaître votre propre numéro et celui d’une personne à contacter en cas d’urgence.
  • Emportez des copies de vos documents – C’est toujours une bonne idée d’avoir une preuve de votre visa et de vos papiers d’identité sur vous en cas de demande, mais ne sortez jamais l’original à moins que cela ne soit nécessaire à 100 %.
  • Essayez de ne pas vous faire remarquer – Les touristes sont les principales cibles des pickpockets, mais le fait d’exhiber vos richesses peut aussi vous rendre victime de bien pire. Cachez vos objets de valeur et essayez de vous fondre dans la masse en vous habillant et en vous comportant comme les locaux. Vous n’êtes pas obligé de porter des jeans par une chaleur de 30 degrés, mais les sandales, les gilets, les cartes et les comportements turbulents vous feront perdre votre argent.
  • Connaître ses limites – Le Mexique est une destination de vacances endiablée et un paradis de la fête, et il ne faut pas s’empêcher de s’amuser. Cependant, il ne faut jamais perdre le sens de l’environnement ou se comporter de manière inappropriée dans les rues, car une cellule de prison mexicaine est le dernier endroit où l’on souhaite se retrouver. N’acceptez pas de boissons de la part d’inconnus et ne laissez jamais de boissons sans surveillance.

Le Mexique est-il sûr pour les touristes ? Notre verdict

La réputation du Mexique en matière de cartels et de violence n’est pas injustifiée. Les visiteurs doivent prendre des précautions supplémentaires, surtout s’ils voyagent seuls ou s’ils traversent de grandes parties du pays, mais le Mexique ne se résume pas aux gangs et à la drogue. Il y a tant de choses à découvrir et, heureusement, la majeure partie du pays est aujourd’hui largement accessible et sûre pour les touristes. La culture mexicaine va bien au-delà des stéréotypes qui lui sont associés et les initiatives en matière de sécurité ont permis aux touristes d’accéder à la plupart de ses charmes. Restez vigilant, planifiez à l’avance et connaissez vos limites, mais il n’y a aucune raison pour que les problèmes de sécurité vous empêchent de vivre une aventure mexicaine.

La ville de Mexico est-elle sûre ?

Les grandes capitales ont toujours leurs problèmes et Mexico n’est pas l’un des endroits les plus sûrs. La métropole tentaculaire affiche des taux de criminalité élevés et inquiétants, mais ceux-ci sont limités à certaines zones de la ville qui peuvent être évitées. À l’intérieur des limites de la ville, la petite délinquance et les voleurs à la tire sont votre plus grande préoccupation et vous devez prendre des précautions comme vous le feriez dans n’importe quelle ville. La capitale est même sûre pour les femmes voyageant seules, bien qu’il soit déconseillé de se promener la nuit et d’utiliser les transports publics.

Les transports publics sont-ils sûrs au Mexique ?

Les déplacements en bus et en métro sont généralement sûrs au Mexique et des agents de sécurité patrouillent régulièrement dans les stations. Cependant, des groupes criminels organisés opèrent et vous devez toujours être conscient de votre environnement. Les wagons de métro réservés aux femmes peuvent aider les femmes seules à se sentir en sécurité. Par ailleurs, il est conseillé d’utiliser des transports privés la nuit pour éviter les ennuis.

Quelle est la meilleure période pour visiter Mexico ?

Les mois de mars à mai et d’octobre à novembre sont les plus propices à la visite de Mexico. La température moyenne oscille en effet autour de 80 degrés et vous pouvez vous attendre à un ciel bleu et à des paysages colorés. Au printemps, il y a plus de monde et les prix sont plus élevés, mais les hivers froids et les étés orageux peuvent compliquer la navigation dans la capitale.

Noter l\'article
Découvrir:   Araignées dans le Michigan : 7 araignées étonnantes que vous pouvez repérer
Randonnée en vacances

Suivez mes expériences sur mon blog de voyage, rendez vous sur la page d’accueil afin de voir les prochaines destinations de vacances.

avril 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Retour en haut