La culture alimentaire polonaise : 9 plats locaux à essayer absolument

Contenu de l'article
La culture alimentaire polonaise
Photo par Nikolay Donetsk sur Evento Elements
Les liens sur le site sont en affiliation avec Amazon Associates dans le monde entier et nous gagnons une petite commission pour les achats qualifiants.

La Pologne, la nation des pommes de terre et des pierogis, n’est peut-être pas le premier endroit qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez à la cuisine européenne. La culture culinaire polonaise a été occultée pendant des décennies par l’héritage des plats favoris de la Méditerranée, comme les plats grecs et italiens. Pourtant, imprégnée d’histoire et de tradition familiale, la cuisine polonaise s’est épanouie sur la scène européenne, et nous sommes ici pour découvrir pourquoi.

Le « Compendium Ferculorum » est le plus ancien livre de cuisine polonais. Publié en 1682, il est évident que la pratique culinaire polonaise a beaucoup changé au fil des ans. Pourtant, certaines caractéristiques distinctives de la palette polonaise sont toujours d’actualité. Un passage mémorable demande au lecteur de verser du vinaigre dans la gorge d’un poulet vivant et de le laisser reposer pendant cinq heures. Ces conseils obscènes sont peut-être très éloignés des comportements de nos cuisines modernes, mais ils rappellent l’affinité culinaire de la Pologne pour le saumurage.

Cependant, la cuisine polonaise est bien plus que des délices vinaigrés. Abondante en viande, en céréales, en amidon et en patrimoine, cette alimentation copieuse réchauffe les hivers les plus froids et rassemble les familles. Jetons donc un coup d’œil à certains des plats incontournables qui vous donneront un aperçu de la culture polonaise. Qu’ils soient acides, piquants ou umami, ces plats réconfortants ne manqueront pas de vous faire dresser les cheveux sur la tête.

Zurek

La culture alimentaire polonaise
Photo par Bestproject sur Envato Elements bhofack2

Il est tout à fait approprié de commencer cette liste en rendant hommage à l’art culinaire séculaire de la Pologne, la fermentation. Datant de plusieurs siècles, cette soupe de seigle est un classique national, et vous pouvez trouver des variations régionales à travers le pays.

La recette la plus largement acceptée combine saucisse blanche, pommes de terre, viande fumée et légumes racines dans un bouillon aigre distinct fait de farine de seigle fermentée. Servie avec un œuf dur, cette soupe est à la fois fumante, crémeuse et piquante. Le Zurek est traditionnellement consommé à Pâques, mais il est apprécié des touristes et des habitants tout au long de l’année. Cette soupe transcende les générations et chaque famille polonaise ne jure que par sa variation unique.

Si vous visitez Cracovie, ne manquez pas d’essayer le zurek w chlebie. Cette soupe traditionnelle est servie dans des bols de pain dans la vieille ville historique de la deuxième plus grande ville de Pologne. Le restaurant Slawkowska propose un zurek authentique et un steak de qualité dans une atmosphère conviviale, en bordure de la place centrale de Cracovie.

Pierogi

Pierogi ruskie
Photo par Arfo sur Envato Elements

Sans aucun doute, le pierogi est le plat réconfortant le plus emblématique de la Pologne, et il est toujours au menu. Ces boulettes bien-aimées sont remplies de tout, de la viande au fromage en passant par les fruits et le chocolat, avant d’être bouillies ou frites et garnies de crème aigre.

Le Pierogi ruskie est la variété la plus populaire en Pologne et en Europe centrale. Ces boulettes ressemblent à des raviolis et sont farcies de pommes de terre, de fromage blanc et d’oignons, généralement servies avec du bacon, différentes sauces ou seules. Vous pouvez trouver des pierogi ruski partout, des bars laitiers polonais aux restaurants à l’étranger.

Les pierogi ont été introduits en Pologne au 13ème siècle en provenance d’Extrême-Orient. Ce plat était populaire parmi les pauvres, la pâte simple faite de farine de blé et d’œufs étant bon marché à produire et facilement satisfaisante. Les pierogi sont toujours servis lors d’occasions familiales dans les foyers polonais, notamment à Noël. La pâte tendre et azyme fait que tout le monde en redemande.

Choucroute

La culture alimentaire polonaise
Photo par Natasha Breen sur Envato Elements

Bien qu’il s’agisse d’un plat incomplet par rapport aux autres de cette liste, la choucroute est un aliment de base inégalé dans la culture polonaise de la marinade. Elle est toujours appréciée comme amuse-gueule ou comme bouchée à partager. En fait, ne vous inquiétez pas si une assiette remplie de ce chou aigre arrive avant les plats que vous avez commandés. La choucroute est offerte dans la plupart des restaurants polonais et servie avec des concombres marinés.

La choucroute est peut-être un mot allemand, mais les Chinois faisaient fermenter le chou bien avant les Européens. La tradition a été transmise aux Polonais par les Tartares et adaptée pour avoir ses propres caractéristiques distinctes. La choucroute est aujourd’hui considérée par beaucoup comme un superaliment, car les bactéries vivantes et les probiotiques qu’elle contient améliorent la santé intestinale et renforcent le système immunitaire. Cependant, lorsqu’il s’agit de la popularité de la choucroute en Pologne, la tradition et la production à faible coût prennent le pas sur les avantages pour la santé.

La choucroute polonaise combine du chou et des carottes râpés ou des betteraves et du chou. Les légumes sont recouverts de sel et laissés à fermenter dans un bocal. La choucroute à l’étouffée dans des oignons et du bouillon de poulet est un plat polonais populaire, souvent servi avec de la viande fumée.

Kotlet Schabowy

La culture alimentaire polonaise
Photo par Baspentrubas sur Envato Elements

À ne pas confondre avec le Wienerschnitzel, le schabowy est servi dans tout le pays, mais vous trouverez les variantes les plus connues dans les bars laitiers polonais. Cette escalope panée peut ressembler fortement à son homologue autrichien, mais elle est arrivée en Pologne au 19e siècle en tant qu’alternative au porc pour remplacer la spécialité européenne panée.

Une barre de lait, ou une bar mlecznyest un restaurant libre-service qui s’adressait à un public polonais traditionnel à l’époque communiste. Toujours populaires, les bars à lait servent une nourriture locale et bon marché dans une atmosphère détendue de type cafétéria. Un milk-bar devrait être votre premier arrêt pour un authentique schabowy, de grandes portions et une représentation honnête de la culture alimentaire polonaise.

Généralement servi avec de la purée de pommes de terre ou des pommes de terre bouillies et une salade de choucroute, le kotlet schabowy est un dîner dominical typiquement polonais. La viande est typiquement fine, et l’escalope est frite dans du saindoux jusqu’à ce que la chapelure soit dorée et croustillante.

Bigos

La culture alimentaire polonaise
Photo par Arfo sur Envato Elements

Souvent traduit par ragoût de chasseur, le Bigos est un plat emblématique et plein d’âme qui combine trois ingrédients de base dans la culture alimentaire polonaise. Le premier est la choucroute, et plus elle est fermentée longtemps, mieux c’est. La choucroute apporte la saveur âcre et piquante qui caractérise le bigos.

Ensuite, il y a la viande. Le plus souvent, on utilise du bœuf et du porc, mais dans les variantes modernes du bigos, on trouve aussi du poulet. Plus il y a de viande, plus le produit final est riche. Enfin, le chou frais et les légumes racines complètent ce ragoût copieux.

Le bigos a été considéré comme le plat national de la Pologne, et pour de bonnes raisons. Ses origines remontent à l’époque de la chasse médiévale et c’est dans la région historique du sud-ouest de la Silésie que l’on peut déguster le bigos le plus authentique. Pour une expérience culinaire unique, rendez-vous au Stol na Szwedzkiej à Wrocław, qui n’a pas de menu et seulement quatre tables. Demandez au chef ses meilleurs bigos, il ne vous décevra pas.

Czernina

Soupe de betteraves polonaise
Photo par Tycoon101 sur Envato Elements

La Czernina est une autre soupe polonaise réconfortante qui possède une riche histoire culturelle. D’un goût aigre-doux, le bouillon est fait de sang de canard, de sucre et de vinaigre. La recette remonte à plusieurs siècles et sa signification est fermement ancrée dans les relations familiales polonaises.

Traditionnellement, lorsqu’un homme demandait la main d’une jeune mariée, sa famille répondait avec de la czernina, dont la teinte déterminait leur réponse. Une czernina de couleur plus dorée signifiait « oui », tandis qu’un bouillon foncé indiquait une réponse négative.

Bien que la portion de czernina ne soit plus aussi tendue aujourd’hui, la recette utilise toujours du sang de volaille, et le produit final diffère en teinte selon la richesse et la région. La recette traditionnelle repose sur du sang de canard frais, égoutté et conservé dans du vinaigre. Servie avec des nouilles faites maison, cette vieille recette polonaise est toujours appréciée comme un plat de base de Pâques.

Kaszanka

La culture alimentaire polonaise
Photo par Grafvision sur Envato Elements

Aucune partie de l’animal n’est négligée dans les cuisines polonaises. Et comme nous l’avons vu, le sang occupe une place particulière dans la cuisine locale. Comme la czernina, la kaszanka est un excellent exemple de la myriade de viandes qui entrent dans la composition des plats traditionnels polonais.

Ce boudin diffère selon les régions, mais la kaszanka combine généralement du sang, des abats, du sarrasin et des oignons en dés dans un boyau de porc. Semblable au boudin noir britannique, la kaszanka est souvent coupée en tranches et cuite à l’étouffée ou sur le barbecue en été.

La kaszanka utilise généralement le foie, les poumons, la graisse et la peau d’un porc, assaisonnés de poivre noir et de marjolaine. Ce curieux mélange d’abats n’est pas pour les âmes sensibles. Pourtant, la kaszanka est appréciée dans toute la Pologne et souvent consommée froide.

Oscypek

La culture alimentaire polonaise
Photo par Ratmaner sur Envato Elements

Il peut ressembler à un dessert, mais l’oscypek est un type de fromage fumé fabriqué exclusivement à partir de lait salé de brebis dans les montagnes Tatra, en Pologne. Seuls les bergers traditionnels « bacas » et les fromagers des Tatras peuvent produire l’oscypek, ce qui en fait une délicatesse recherchée et une raison pour laquelle les touristes affluent dans la région des Tatras.

Néanmoins, on peut trouver ce fromage dans tout le pays, de la capitale Varsovie jusqu’à Podhale et la frontière entre la Pologne et la Slovaquie, où se trouvent les Tatras.

Le fromage, semblable au fromage de chèvre, se déguste cru, frit ou grillé dans les plats de pâtes et les salades, mais il est souvent servi avec de la confiture d’airelles provenant des étals de rue. Les baies sucrées équilibrent la saveur forte et salée du fromage. C’est peut-être un goût acquis, mais il faut absolument le goûter si vous êtes dans la région de Podhale.

Racuchy

Crêpes polonaises de Racuchy
Photo par Arfo sur Envato Elements

Les délices salés dominent peut-être notre liste, mais ne vous méprenez pas, la culture culinaire polonaise ne manque pas d’aliments pour satisfaire votre dent sucrée. De la même famille que les crêpes, les racuchy sont croustillants à l’extérieur et doux et moelleux à l’intérieur.

Le racuchy peut être fabriqué selon la même recette que les crêpes ou les pancakes américains, mais les variations populaires incluent de la levure et de la compote de pomme pour des alternatives épaisses et savoureuses. En fait, le racuchy est souvent servi avec du fromage ou du poisson le jour de Noël dans de nombreux foyers polonais ou saupoudré de sucre glace comme dessert.

Ces crêpes sucrées sont un autre plat originaire de la région silésienne de la Pologne, et vous trouverez les meilleurs racuchy à Katowice. Rendez-vous au restaurant Żurownia pour une version moderne des racuchy, servis avec une mousse aux pommes dans une atmosphère conviviale.

Quelle est la nourriture traditionnelle polonaise ?

La cuisine polonaise traditionnelle combine des saveurs aigre-douces avec des ingrédients riches et lourds pour créer des plats satisfaisants qui sont bons pour l’âme. La cuisine polonaise est souvent définie comme une nourriture réconfortante et elle est abondante en viandes, légumes, blé et céréales. La famille et la tradition sont au cœur de la culture alimentaire polonaise. Au fil des ans, la préparation traditionnelle des aliments polonais, issue de pratiques d’économie, a évolué vers les valeurs culinaires saines qui sont aujourd’hui partagées dans toute la Pologne.

Quels sont les snacks polonais ?

La culture alimentaire polonaise regorge d’en-cas sucrés et salés. Parmi les snacks salés polonais les plus célèbres, on trouve l’oscypek grillé, un fromage de brebis salé servi dans la rue à Podhale, et le chou et les concombres marinés, qui sont complémentaires dans la plupart des restaurants polonais. Le boudin est une autre collation populaire que l’on mange lors des barbecues mais que l’on peut aussi apprécier froid.

Les meilleures collations sucrées en Pologne sont les racuchy et les krokiety, qui sont toutes deux des variétés de crêpes, mais la dernière est une collation plus fine, semblable à une crêpe, qui peut être servie avec du sucre ou de la viande. Le rurki, la réponse polonaise au cannoli italien, est une autre délicieuse friandise. La pâte fine est roulée et remplie de crème fouettée. Vous trouverez des variantes de cet en-cas à base de pâte à la crème avec sa coque croustillante et feuilletée dans toute l’Europe.

Quel est le petit-déjeuner polonais typique ?

Un petit-déjeuner polonais typique est composé d’aliments rassasiants qui vous préparent pour la journée. La bouillie de semoule, ou kasza mannaest un choix populaire. Riche et crémeuse, elle est facile à digérer et peut être agrémentée de fruits, de confitures et de sauces pour satisfaire tous les goûts.

Le pain de pommes de terre est un autre élément typique du petit-déjeuner en Pologne. De la purée de pommes de terre est incluse dans la pâte pour que le pain reste humide plus longtemps. Après avoir été grillé, on peut le garnir de fromage blanc et de ciboulette. Les crêpes polonaises, comme les crêpes krokiety, et les pommes racuchy sont également des petits déjeuners sucrés typiques en Pologne.

Noter l\'article
Découvrir:   Les meilleurs parcs aquatiques de Grèce : 7 endroits pour une journée inoubliable
Randonnée en vacances

Suivez mes expériences sur mon blog de voyage, rendez vous sur la page d’accueil afin de voir les prochaines destinations de vacances.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Retour haut de page