Les 7 animaux les plus dangereux d’Albanie

Contenu de l'article
animaux dangereux en albanie
Photo de Dušan veverkolog via Unsplash
Les liens sur le site web sont en affiliation avec Amazon Associates dans le monde entier et nous gagnons une petite commission pour les achats qualifiés.

Nichée entre le Monténégro et la Grèce sur la péninsule des Balkans, l’Albanie offre une escapade pittoresque et préservée. Ancien État communiste, cette nation mystérieuse est restée fermée aux étrangers jusqu’en 1991, ce qui signifie qu’il y a encore beaucoup à découvrir.

Des eaux azurées de l’Adriatique aux énigmatiques montagnes maudites, les visiteurs ont accès à certains des paysages les plus charmants d’Europe. Cependant, cette abondance de paysages magnifiques offre de nombreuses cachettes à des créatures très effrayantes.

Bien que la plupart des animaux albanais soient relativement apprivoisés et ne représentent qu’une faible menace pour les touristes, il convient de garder un œil sur certains d’entre eux, en particulier si vous prévoyez de partir à l’aventure dans les régions les plus intactes du pays. Voici sept des animaux les plus dangereux dont il faut se méfier en Albanie.

Vipère à cornes de nez

Image en gros plan d'une vipère à nez, l'un des animaux les plus dangereux d'Albanie.
Photo par Andrea Bohl via Pixabay

Largement considérée comme le serpent le plus dangereux de toute l’Europe, et a fortiori d’Albanie, la vipère à cornes se distingue par la petite corne qu’elle porte sur le museau. Bien qu’assez rares, elles sont originaires des zones rurales d’Albanie, de la côte jusqu’à 1800 mètres d’altitude. Les randonneurs peuvent rencontrer l’une de ces vipères si ils se dirigent vers des pentes rocheuses et sèches ou des forêts claires.

Trouver un compagnon de voyage !

Vous cherchez une communauté d’aventuriers partageant les mêmes idées que vous pour partager vos expériences ? Rejoignez notre groupe Facebook pour les voyageurs et entrez en contact avec un réseau mondial d’explorateurs passionnés. Partagez vos histoires, laissez-vous inspirer et planifiez votre prochaine aventure avec nous.

En été, la vipère à cornes est essentiellement nocturne, tandis qu’elle hiberne pendant les mois les plus froids. Le printemps et l’automne sont les périodes où vous avez le plus de chances d’en rencontrer une, car elles sont alors plus actives pendant la journée. Il se nourrit généralement de lézards, de souris et de petits mammifères, mais il est également connu pour grimper aux arbres et aux buissons à la recherche d’oiseaux et de leurs œufs. Se déplaçant généralement à une allure languissante, la vipère à cornes nasales attaque rarement les animaux plus grands (comme les humains), préférant siffler bruyamment ou battre en retraite. Elle préfère siffler bruyamment ou battre en retraite. Cependant, elle peut mordre lorsqu’elle est provoquée.

Également connu sous le nom de vipère des sables, ce serpent peut atteindre 95 cm de long, avec des crocs exceptionnellement longs d’environ 13 mm. Elle est souvent difficile à repérer en raison de ses marques brunes, grises et noires, qui lui permettent de se fondre dans son environnement. Une bande dorsale plus foncée en zigzag sur le dos peut aider à l’identifier. Le venin de la vipère à cornes de nez est très toxique et peut même être mortel dans certains cas.

Chez l’homme, les symptômes apparaissent presque instantanément et comprennent la douleur, le gonflement, la décoloration et l’étourdissement, pouvant aller jusqu’à des symptômes plus graves tels que des difficultés respiratoires, des vomissements, une perte de conscience et une hémorragie interne. Une morsure doit être traitée avec un antivenin dès que possible afin d’éviter des symptômes potentiellement mortels.

Ours brun

Un ours brun errant dans la forêt. L'un des animaux les plus dangereux d'Albanie
Photo de Zdeněk Macháček sur Unsplash

L’ours brun, qui n’est pas si câlin, est connu pour être la deuxième plus grande espèce d’ours au monde, juste derrière son cousin blanc, le polaire. Il est principalement visible dans les régions montagneuses du nord, de l’est et du sud-est, et est protégé par le gouvernement albanais en raison du déclin rapide de sa population. On estime aujourd’hui qu’il ne reste plus que 180 à 200 individus dans les Alpes albanaises. Cela signifie que si vous allez dans les bois aujourd’hui, vous avez peu de chances de rencontrer des ours en train de pique-niquer.

Cela dit, les ours bruns sont grands et puissants et sont connus pour attaquer lorsqu’ils sont provoqués. Les mères ourses peuvent être très protectrices envers leurs petits, tandis que les jeunes peuvent être très curieux envers les humains. Les ours bruns ont un odorat incroyablement développé et peuvent être attirés par votre feu de camp si vous êtes en train de préparer quelque chose de délicieux dans un endroit éloigné.

Si vous rencontrez un ours lors de votre voyage en Albanie, les experts recommandent de faire beaucoup de bruit pour signaler votre présence. Éloignez-vous lentement. Si vous voyez un adorable ourson tout seul, résistez à l’envie de vous approcher. Selon toute vraisemblance, sa mère se trouve juste à côté et ne vous remerciera pas d’être intervenu.

Veuve noire de Méditerranée

Image d'une veuve noire méditerranéenne femelle sur fond sombre.
Photo de Jared Subia via Unsplash

Arachnophobes, regardez ailleurs ! La veuve noire méditerranéenne est l’une des araignées les plus effrayantes d’Europe. Elle possède une morsure venimeuse qui peut avoir des effets plutôt désagréables. Il s’agit notamment de convulsions, de crampes musculaires et d’un abaissement de la température corporelle, qui peut durer plusieurs jours ou semaines. La morsure est rarement mortelle, mais les personnes très jeunes, âgées ou ayant un cœur fragile peuvent souffrir de complications plus graves. Les veuves noires ne mordent généralement que lorsqu’elles sont effrayées ou menacées.

Les veuves noires sont présentes dans le monde entier et doivent leur nom à la tendance de la femelle à manger le mâle peu après l’accouplement. Comme si cela n’était pas déjà assez effrayant, cette créature à huit pattes présente des marques rouges ou crème effrayantes et un corps noir brillant qui peut atteindre 15 mm de diamètre. Dans le cas de la veuve noire méditerranéenne, les mâles cessent de manger avant l’accouplement, ce qui donne une issue plus digne mais toujours fatale après la procréation.

Heureusement, les veuves noires sont rarement présentes à l’intérieur des habitations et ont tendance à habiter les zones herbeuses ou rocheuses sous un climat chaud. Elles construisent leurs toiles près du sol, dans des trous de souris abandonnés ou des tas de pierres. Il existe un antidote pour soulager la douleur.

Vipère européenne commune

Animaux les plus dangereux en Albanie : Image d'une vipère européenne commune sur le point de frapper.
Photo par Artur Pawlak via Pixabay

La vipère européenne est l’un des serpents venimeux les plus répandus en Europe. Sa couleur est remarquablement proche de celle de sa cousine à cornes nasales. Elle porte de nombreux noms différents, dont la vipère européenne commune et la vipère balkanique (une sous-espèce spécifique à la région). Elle atteint une longueur maximale d’environ 60 cm, avec une tête large et plate et un corps relativement épais.

Elle se nourrit généralement de souris, de campagnols, de musaraignes et de lézards, et il est peu probable qu’elle s’attaque à un être humain, à moins qu’elle ne soit alarmée. Cela peut se produire si vous marchez accidentellement sur l’un d’entre eux ou si vous essayez de le ramasser. On sait que les femelles enceintes émettent un sifflement d’avertissement puissant au lieu de s’enfuir en cas de danger potentiel, comme c’est généralement le cas.

La toxicité du venin est assez faible par rapport à d’autres serpents, et les morsures mortelles sont de plus en plus rares. Les symptômes commencent par un gonflement local et une sensation de picotement autour de la zone touchée, avec une douleur et une sensibilité qui s’étendent au cours des heures suivantes. Les enfants peuvent être plus touchés, et l’anaphylaxie est rare mais possible. Les morsures sont plus fréquentes pendant les mois d’été, car ces serpents hibernent également pendant l’hiver. Ils sont plus actifs le soir et le matin et il faut éviter de marcher dans les hautes herbes et les sous-bois.

Lynx des Balkans

Un lynx se lèche la patte sur fond de neige.
Photo par Federico Di Dio photography via Unsplash

Le lynx des Balkans est un magnifique prédateur qui est aujourd’hui classé comme étant en danger critique d’extinction. C’est l’un des félins les plus rares au monde. Il est originaire de l’est de l’Albanie, où l’on estime qu’il n’y a plus que 15 à 20 individus. Les populations ont connu un déclin rapide en raison du braconnage illégal et de la destruction de l’habitat, les forêts étant régulièrement défrichées pour le bois de chauffage et la construction. Cela entraîne également une réduction des proies, ce qui aggrave encore le problème. Les proies naturelles du félin sont principalement de petits animaux à pieds fourchus tels que les cerfs. Il attaque en sautant sur une proie qui ne se doute de rien, en y enfonçant ses griffes et en lui infligeant une morsure mortelle à la jugulaire.

Plus grand félin sauvage d’Europe, le lynx des Balkans peut atteindre un poids d’environ 25 kg, une longueur de 120 cm et une hauteur de 50 à 70 cm. Il se caractérise par un superbe pelage tacheté, des yeux en amande et de longues et gracieuses touffes de poils sombres au sommet des oreilles. Selon la légende, regarder un lynx des Balkans dans les yeux vous rendrait aveugle. En réalité, bien qu’il soit un chasseur habile, le lynx des Balkans ne représente qu’une faible menace pour l’homme. Ce grand félin ne risque pas d’attaquer s’il n’est pas menacé, mais il a déjà attaqué des animaux domestiques. En d’autres termes, tenez vos chiens en laisse lors de vos randonnées dans l’est de l’Albanie.

Loup d’Eurasie

Un loup gris dans une forêt regardant vers l'appareil photo.
Photo de Josh Felise via Unsplash

Originaire des habitats forestiers de toute l’Europe, le loup d’Eurasie est un animal au pelage gris que l’on trouve généralement dans les zones montagneuses et alpines de l’Albanie. Au fil du temps, il est devenu quelque peu dépendant de la chasse aux animaux de pâturage et autres animaux d’élevage. Cela signifie que les mouvements d’une meute suivent souvent ceux des troupeaux de chèvres domestiques, qui migrent vers les pâturages montagneux pendant l’été et vers les zones plus basses pendant l’hiver. En conséquence, les loups sont parfois considérés comme des « prédateurs nuisibles » et tués par les agriculteurs, ce qui entraîne un déclin durable de la population. Les proies plus naturelles sont le chevreuil et le cerf élaphe.

Les loups étaient autrefois abondants dans toute l’Europe au Moyen Âge et étaient tenus en haute estime par de nombreuses cultures et de nombreux pays. Les individus pèsent en moyenne 39 kg, mesurent entre 105 et 160 cm de long et ont une fourrure rude et fauve. La hauteur des épaules se situe entre 50 et 70 cm. Les attaques de loups sur l’homme sont documentées depuis plusieurs siècles. La plupart d’entre elles sont dues à la rage, une maladie virale des mammifères qui se traduit par de la violence et une inflammation du cerveau. La provocation est une autre cause possible d’une attaque de loup, de même que le fait de se sentir acculé ou menacé. Les loups sont également connus pour attaquer de jeunes enfants isolés lorsque la nourriture se fait rare. Si vous rencontrez un loup en Albanie, restez calme, montrez-vous plus grand et reculez lentement, en maintenant le contact visuel si vous le pouvez.

Vipère des prés

Une image de la petite et rare vipère des prés.
Photo de Benny Trapp via Wikimedia Commons

Une autre vipère venimeuse conclut cette liste des animaux les plus dangereux d’Albanie. La vipère des prés est une espèce menacée que l’on ne trouve que sur le mont Korabi, dans l’est de l’Albanie. Comme on peut s’y attendre, elle préfère les prairies et les pâturages des régions alpines et est connue pour être la plus petite vipère d’Europe. Elle présente les marques caractéristiques d’une vipère, de couleur brune et terreuse avec un motif en zigzag plus foncé sur le dos, et atteint une longueur moyenne d’environ 45 cm. Son corps est épais et sa tête étroite, avec quelques écailles plus grandes sur le dessus.

En raison de ses crocs courts, la vipère des prés ne peut injecter que de petites quantités de venin. Les morsures sont généralement asymptomatiques, mais elles peuvent entraîner une douleur locale, un gonflement, un engourdissement et un hématome. Dans un petit nombre de cas, ces symptômes peuvent s’étendre aux membres, tandis que des épisodes transitoires de vertiges, de nausées et d’hypertension ont été enregistrés. On ne sait pas si ces symptômes supplémentaires sont dus à la piqûre elle-même ou à l’anxiété liée à la situation. L’antivenin est généralement disponible dans les hôpitaux locaux, mais il est rarement nécessaire.

Quel est l’animal le plus dangereux en Albanie ?

L’animal le plus dangereux en Albanie est sans aucun doute la vipère à cornes noires. Sa grande taille, ses longs crochets et son venin hautement toxique font qu’elle est le plus souvent responsable d’attaques mortelles. C’est particulièrement le cas dans les zones très rurales, loin des hôpitaux et donc des antivenins.

Y a-t-il des ours en Albanie ?

Oui, il y a une population relativement petite d’ours bruns dans les Alpes albanaises. Malheureusement, les populations sont en déclin en raison de la chasse et de la perte d’habitat.

Y a-t-il des serpents venimeux en Albanie ?

Oui, il y a plusieurs espèces de serpents venimeux en Albanie, notamment la vipère commune d’Europe, la vipère à cornes de nez et la vipère des prés, énumérées ci-dessus. La couleuvre de Montpellier est une espèce semi-venimeuse dont les crocs arrière réduisent la possibilité d’injection et dont la toxicité est faible. La couleuvre tachetée est également venimeuse mais n’est pas considérée comme une menace pour l’homme car elle injecte rarement du venin lorsqu’elle mord pour se défendre.

L’Albanie compte-t-elle des lions ?

Non, il n’y a pas de lions vivant à l’état sauvage en Albanie. Quelques lions vivent en captivité dans des zoos et des parcs safari. La plus grande espèce de félin sauvage en Albanie est le lynx des Balkans, qui est en danger critique d’extinction.

Noter l\'article
Découvrir:   Les 5 meilleurs endroits pour vivre en Allemagne avec une famille
Randonnée en vacances

Suivez mes expériences sur mon blog de voyage, rendez vous sur la page d’accueil afin de voir les prochaines destinations de vacances.

mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Retour en haut