Les 11 animaux les plus dangereux du Costa Rica

Contenu de l'article
Les 9 animaux les plus effrayants et les plus dangereux du Costa Rica
dMz via Pixabay
Les liens sur le site sont en affiliation avec Amazon Associates dans le monde entier et nous gagnons une petite commission pour les achats qualifiants.

Malgré une population humaine d’à peine cinq millions d’habitants, le Costa Rica compte plus de 800 espèces distinctes d’oiseaux, plus de 200 espèces distinctes de mammifères et plus de 400 types distincts de reptiles et d’amphibiens. Il n’est guère surprenant qu’il soit régulièrement classé comme l’un des endroits les plus riches en biodiversité de la planète ! Mais, outre le quetzal resplendissant et le paresseux, cela signifie que vous pouvez vous attendre à rencontrer des animaux assez dangereux au Costa Rica.

Oui, entre les sessions de surf à Santa Teresa et les soirées à Tamarindo, il y a beaucoup de choses à surveiller, et nous ne parlons pas des vagues de près. Des fourmis piquantes aux serpents venimeux, le pays du gallo pinto et de l’huile de palme n’est pas en reste. Pura Vida est accompagné d’une série de créatures notoires qui méritent d’être surveillées.

Voici un guide des animaux les plus dangereux du Costa Rica. Il est à lire absolument avant de plonger dans les jungles tropicales luxuriantes ou les mers d’un bleu profond du pays. Des grands félins aux crocodiles, en passant par les araignées effrayantes et les serpents (beaucoup trop nombreux), il présente toute une ménagerie de bêtes peu recommandables qui peuvent potentiellement ruiner le voyage de votre vie…

Fourmis à balles

Fourmis boulotte trouvées au Costa Rica
Photo par Graham Wise de Brisbane, Australie, CC BY 2.0
  • Nom latin : Paraponera clavata
  • Attaques : Dard venimeux
  • Traitement : Compresse froide et traitements locaux
  • Habitat : Bases d’arbres, bois, forêts pluviales
  • Statut de conservation : Préoccupation mineure

Il est presque certain que toute liste des animaux les plus dangereux du Costa Rica regorge d’insectes. Mais celui qui s’attendait numero uno ici pour être une humble fourmi ? Eh bien… demandez à quiconque a déjà été mordu par la paraponera clavata et ils vous le diront – ce n’est pas votre fourmi habituelle !

Vous voulez être payé pour voyager ?

Ce qui a commencé comme un hobby est maintenant notre travail à plein temps. Vous souhaitez créer un blog pour gagner de l’argent en voyageant ?

Tout d’abord, ils sont étonnamment grands, atteignant jusqu’à 30 mm de long à l’âge adulte dans certains cas. Deuxièmement, et plus précisément, leur piqûre est classée au niveau 4 de l’indice Schmidt de douleur par piqûre (autrement dit, le plus élevé de tous !). On a dit que c’était « comme marcher sur du charbon de bois enflammé avec un clou de trois pouces enfoncé dans le talon ». Ce n’est pas agréable. Pas agréable du tout.

Bien que le venin de la fourmi balle ne soit pas mortel pour l’homme, il peut entraîner une douleur atroce qui peut durer plus de 24 heures. Les piqûres attaquent le système nerveux et peuvent provoquer un gonflement, une tachycardie, des vomissements, une paralysie, des convulsions et une fièvre intense. Chose incroyable, le peuple Mawé au Brésil utilise encore la fourmi balle comme une sorte de rite de passage pour les garçons qui atteignent l’âge adulte, au cours duquel ils se font volontairement piquer plusieurs fois !

Fer-de-lance – sans doute le les animaux les plus dangereux du Costa Rica !

Un serpent fer-de-lance
Photo par PCExotics via Pixabay
  • Nom latin : Bothrops asper
  • Attaques : Morsure venimeuse
  • Traitement : Antivenin
  • Habitat : Forêts tropicales de plaine
  • Statut de conservation : Préoccupation mineure

Le Costa Rica compte de nombreux serpents et beaucoup d’entre eux sont capables de vous rendre la vie assez misérable. Cependant, parmi les quatre serpents qui figurent actuellement sur notre liste des animaux les plus dangereux du Costa Rica, le fer-de-lance est sans conteste le plus vicieux du lot. En fait, le fer-de-lance est le serpent le plus mortel de tout le pays, responsable de près de la moitié des morsures et de jusqu’à 30 % des hospitalisations pour morsures de serpent.

Aussi connu sous le nom de terciopelos en espagnol, ces serpents venimeux peuvent atteindre jusqu’à deux mètres de long. Connus pour être erratiques, agressifs et imprévisibles, ils attaquent s’ils se sentent menacés. De plus, l’habitat du fer-de-lance et l’habitat humain se recoupent souvent au Costa Rica, puisqu’il vit principalement dans les basses terres, à proximité des villes.

Si vous êtes mordu par un fer-de-lance, son venin peut causer toutes sortes de dommages, à commencer par une douleur intense, un gonflement, de la fièvre, des vomissements et une hémorragie interne. Un traitement peut être administré à l’aide d’une antivenin mais, si elle n’est pas traitée, la plaie de la morsure peut se gangrener, ce qui conduit généralement à une amputation au minimum. Les décès sont toutefois rares, une morsure de fer-de-lance peut être fatale..

Serpent corail du Costa Rica

Un serpent corail
Photo par Reidastexturas via Pixabay
  • Nom latin : Micrurus mosquitensis
  • Attaques : Morsure venimeuse
  • Traitement : Antivenin
  • Habitat : Forêt tropicale humide
  • Statut de conservation : Préoccupation mineure

Il existe plus de quatre-vingts espèces différentes de serpent corail dans le monde entier, et quatre d’entre elles vivent dans les forêts du Costa Rica. Membre de la famille des cobras, le serpent corail est immédiatement reconnaissable à ses rayures noires, jaunes et rouges et atteint généralement un mètre de long. Une espèce qui mérite d’être mentionnée dans notre liste des animaux les plus dangereux du Costa Rica est le serpent corail éponyme du Costa Rica…

Vous les remarquerez car les bandes de couleurs sont souvent bien plus prononcées que sur les autres serpents du genre. Les anneaux jaunes à l’arrière sont particulièrement audacieux sur ces types, tandis que la queue se rétrécit en un seul point de blocs alternés jaunes et noirs.

Les attaques sur les humains sont rares, mais les serpents corail sont porteurs d’un venin incroyablement méchant qui peut être fatal. Heureusement, on pense que les serpents corail sont très reclus, surtout nocturnes, et préfèrent généralement éviter les confrontations. Il suffit de ne pas les plaquer contre un mur !

Comme le fer-de-lance, il injecte également son venin par ses crocs. Le venin du serpent corail est une neurotoxine puissante qui s’attaque au système nerveux de la victime, provoquant une douleur localisée et une sensation semblable à celle des aiguilles. Si une morsure de serpent corail n’est pas traitée, la victime peut s’attendre à souffrir de somnolence, de difficultés à marcher et, au pire, d’un arrêt respiratoire complet.

Vipère à cils

Une vipère à cils jaune.
Photo par Geoff Gallice de Gainesville, FL, USA, CC BY 2.0
  • Nom latin : Bothriechis schlegelii
  • Attaques : Morsure venimeuse
  • Traitement : Antivenin
  • Habitat : Forêt tropicale humide
  • Statut de conservation : Préoccupation mineure

Cette vipère venimeuse tire son nom des écailles qui dépassent le sommet de sa tête, ressemblant à des cils humains élaborés. Les vipères à cils peuvent être de différentes couleurs, notamment jaune, vert et rouge, mais sont souvent très vives et distinctives. Elles atteignent généralement un peu moins d’un mètre de la pointe à la queue.

La vipère ciliée est essentiellement nocturne et n’est pas connue pour être agressive. Cependant, si elle se sent menacée, la vipère ciliée n’hésitera pas à se défendre. Ce n’est pas une situation dans laquelle vous voulez vous trouver… grâce à ses crocs énormes et rétractables, elle est bien adaptée pour faire pénétrer son puissant venin dans sa victime. Alors, restez vigilant lorsque vous vous promenez dans les forêts du Costa Rica – ces animaux vivent dans les sous-bois et sont souvent dérangés par les randonneurs et les trekkeurs.

Le venin de la vipère ciliée est hémotoxique, ce qui signifie qu’il s’attaque à la fois au système nerveux et au système cardiovasculaire de la victime. Les personnes qui ont la malchance d’être mordues devront être traitées le plus rapidement possible. Les décès sont très rares, mais la morsure d’une vipère à cils peut s’avérer mortelle si elle est laissée sans surveillance.

Araignée vagabonde brésilienne

Un serpent vagabond brésilien
João P. Burini, CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons
  • Nom latin : Phoneutria
  • Attaques : Morsure venimeuse
  • Traitement : Antivenin
  • Habitat : Sol forestier
  • Statut de conservation : Préoccupation mineure

Comme si les serpents du Costa Rica n’étaient pas assez inquiétants, voici la monstrueuse araignée vagabonde du Brésil ! Non content de rester dans son pays éponyme, ce genre d’araignée venimeuse s’est répandu dans toute l’Amérique latine et compte une seule espèce en Amérique centrale et au Costa Rica. Vous les trouverez principalement dans les zones forestières et côtières, à proximité d’une source d’eau, mais il est impossible de savoir où elles se rendent – l’indice est dans leur nom !

Les araignées vagabondes brésiliennes sont également connues sous le nom d’araignées bananes car elles aiment vivre parmi les bananiers. Comme vous pouvez l’imaginer, cela en fait une grande menace pour les travailleurs des plantations de fruits au Costa Rica, d’autant plus qu’elles possèdent un venin mortel qui peut être fatal aux humains !

Vous sentirez certainement tout de suite la morsure d’une araignée vagabonde brésilienne. Vous aurez également besoin d’aller chercher des soins médicaux immédiatement. La victime ressentira une douleur intense à proximité de la morsure et présentera rapidement toute une série de symptômes, notamment des nausées, de la fièvre, une vision trouble, une pression sanguine excessivement élevée ou basse, voire des convulsions de tout le corps. Si une morsure non traitée peut être fatale, il est heureusement très rare qu’une araignée vagabonde brésilienne utilise tout son venin en une seule morsure.

Araignée veuve noire

Une araignée veuve noire
Chuck Evans(mcevan) », CC BY 2.5 via Wikimedia Commons
  • Nom latin : Latrodectus
  • Attaques : Morsure venimeuse
  • Traitement : Antivenin
  • Habitat : Sol forestier
  • Etat de conservation : Préoccupation mineure

Le terme « veuve noire » couvre en fait un large éventail d’une trentaine d’espèces d’araignées que l’on trouve dans le monde entier. Trois types de veuves noires sont cependant originaires du Costa Rica, et toutes ont le thorax noir de jais caractéristique tacheté de couleurs vives. Célèbre pour manger son compagnon après l’accouplement, c’est la veuve noire femelle qui est la plus venimeuse.

La veuve noire n’attaque ou ne mord que si elle se sent menacée, mais son venin est une autre neurotoxine qui peut être fatale. En fait, certains disent que le venin des veuves noires qui sont présentes dans la maison de Pura Vida sont plus fortes que celles des serpents à sonnette, et ne doivent donc pas être prises à la légère. En général, les morsures provoquent des vertiges, des nausées, des douleurs dans l’abdomen et la poitrine, voire des évanouissements. Une morsure de veuve noire peut également entraîner une paralysie du diaphragme, rendant la respiration très difficile. Sans traitement médical, le venin attaque le système nerveux de la victime et peut potentiellement entraîner la mort par asphyxie.

Heureusement, les veuves noires s’attaquent rarement aux humains, et les décès sont encore plus rares. Comme pour l’araignée vagabonde brésilienne, la morsure de la veuve noire est beaucoup plus menaçante pour les jeunes enfants ou les personnes âgées, et les uns comme les autres auront besoin d’une attention médicale urgente s’ils en sont la proie.

Crocodile américain

Crocodiles américains au Costa Rica
Zdeněk Macháček via Unsplash
  • Nom latin : Crocodylus acutus
  • Attaques : Morsure
  • Traitement : Soins hospitaliers
  • Habitat : Habitats riverains, près de l’embouchure des rivières, du littoral et des zones humides.
  • Etat de conservation : Vulnérable

Ce n’est pas seulement dans les profondeurs des forêts tropicales que vous pouvez rencontrer l’un des animaux les plus dangereux du Costa Rica. Avec deux côtes sur deux mers distinctes, d’innombrables rivières, des marais et des lagons, il y a aussi des créatures assez redoutables dans l’eau. C’est le cas du crocodile américain, un spectacle qu’aucun surfeur ou plagiste se promenant sur la playa de Tamarindo ne souhaite voir dès le matin !

Le crocodile américain est l’un des rares crocodiles à prospérer à la fois dans des environnements d’eau douce et d’eau salée. Il est tout aussi à l’aise dans les régions côtières, les mangroves et les lacs. La majorité des crocodiles américains du Costa Rica se trouvent à l’intérieur des limites de l’un des nombreux parcs nationaux du pays. Expert en chasse furtive et pouvant atteindre six mètres de long et 900 kilos, le crocodile américain est aussi mortel que possible.

Les attaques de crocodiles sur des humains au Costa Rica sont rares, mais pas aussi rares que l’on pourrait le croire. Certaines attaques récentes ont même été fatales. Il y a également eu un certain nombre d’incidents impliquant des surfeurs attaqués par des crocodiles près de Tamarindo sur la côte Pacifique, en particulier dans l’estuaire de Playa Grande. L’essor de l’écotourisme au Costa Rica a été en partie mis en cause. Certains voyagistes ont été accusés de nourrir les crocodiles, ce qui les pousse à entrer en contact plus étroit avec les humains.

Jaguar

Un jaguar
Nickbar via Pixabay
  • Nom latin : Crocodylus acutus
  • Attaques : Morsure, griffes
  • Traitement : Soins hospitaliers
  • Habitat : Forêt de feuillus tropicale et subtropicale
  • Statut de conservation : Quasi menacé

Le Costa Rica n’abrite qu’une poignée d’espèces de chats sauvages, dont la plupart sont plus mignons que mortels. Parmi eux, on trouve certains des chats sauvages les plus inhabituels, comme l’ocelot, l’oncilla et le margay. Deux prédateurs félins plus connus, le puma et le jaguar, rôdent également dans les forêts du Costa Rica.

Alors que le puma est certainement capable de constituer une menace pour les humains, le jaguar est bien plus dangereux que les deux. Le troisième plus grand de tous les grands félins, le jaguar peut atteindre deux mètres de long. Chasseurs habiles, les jaguars sont également capables de grimper aux arbres et de nager sur de longues distances.

Alors que leurs habitats sont de plus en plus menacés par la déforestation en Amérique centrale et du Sud, les parcs nationaux du Costa Rica offrent aux jaguars une zone sûre où ils peuvent se déplacer. Bien qu’ils soient des chasseurs redoutables, les jaguars représentent en réalité une faible menace pour les humains. Comme ils vivent dans des zones très reculées de la forêt et qu’ils sont en grande partie nocturnes, il est très rare qu’un homme entre en contact avec un jaguar au Costa Rica.

Requins taureaux

Requins taureaux nageant dans la mer
amanderson2, CC BY 2.0 via Wikimedia Commons
  • Nom latin : Carcharhinus leucas
  • Attaques : Morsure
  • Traitement : Soins hospitaliers
  • Habitat : Côte de l’océan Pacifique et côte de la mer des Caraïbes
  • Statut de conservation : Quasi menacé

Les eaux du Costa Rica abritent un certain nombre d’espèces de requins, dont le plus dangereux est le requin taureau. D’une longueur d’environ trois mètres et d’une morsure mortelle, les requins taureaux sont connus pour avoir un tempérament fougueux et un fusible très court. Mangeurs incroyablement peu difficiles et ayant un régime alimentaire très varié, les requins taureaux sont considérés comme susceptibles d’attaquer les humains. Bien que les attaques de requins dans la nature soient très rares, elles se produisent.

Les requins taureaux (ainsi que les requins tigres) ont attaqué des humains dans les régions côtières du Costa Rica. Au cours des dix dernières années, deux surfeurs ont été attaqués par des requins taureaux près de Playa Grande, sur la côte ouest, et l’une de ces attaques a été fatale. Malgré cela, la plongée sous-marine parmi les requins du Costa Rica est une activité touristique populaire, notamment dans la région de l’île Cocos et autour des Bat Islands.

Grenouille de poison à trois bandes

Grenouille-taureau à trois bandes
Photo par David Clode/Unsplash
  • Nom latin : Ameerega trivittata
  • Attaques : Contact avec la peau
  • Traitement : Soins hospitaliers
  • Habitat : Forêts pluviales du Pacifique Sud
  • Statut de conservation : Préoccupation mineure

Les amphibiens exotiques sont depuis longtemps en déclin au Costa Rica et dans les Amériques. La déforestation sévère depuis l’Amazonie a alimenté la diminution des populations – il suffit de voir la situation critique du crapaud doré scintillant qui était autrefois abondant dans les forêts de Monteverde ! Cependant, il existe encore une espèce étrange de sauterelle et de crocodile que vous pourriez rencontrer dans les jungles du Costa Rica : La grenouille de poison à trois bandes.

Nous ne sommes pas sûrs à 100% que vous le vouliez, cependant. Elles sont peut-être jolies, mais elles sont couvertes de la toile au museau d’une puissante neurotoxine alcaloïde. Si elle est ingérée, elle peut provoquer un engourdissement à l’endroit du contact, des crampes sévères, des convulsions et même une paralysie complète. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’est même pas nécessaire d’être mordu pour devenir une victime. Il suffit d’en frôler une pour que le mal soit fait.

Cependant, les grenouilles de poison sont rares au Costa Rica. Très rares. La plupart vivent dans le sud profond du côté Pacifique du pays, assez loin de la plupart des points chauds touristiques de Tamarindo, Arenal, et Jaco. De plus, elles sont généralement décorées de couleurs vives pour avertir les prédateurs potentiels, avec des lignes flamboyantes de jaune jonquille et de bleu verdâtre qui descendent le long de leur dos.

Crotale du Costa Rica

Crotale du Costa Rica
Photo par Meg Jerrard/Unsplash
  • Nom latin : Crotalus simus
  • Attaques : Morsure venimeuse
  • Traitement : Antivenin
  • Habitat : Forêt tropicale humide
  • Statut de conservation : Préoccupation mineure

Le crotale du Costa Rica n’est qu’un autre nom pour l’une des principales espèces de vipères à fosse venimeuses que l’on trouve dans toute l’Amérique centrale, depuis le Mexique jusqu’aux forêts du Darien Gap sauvage. Vous les reconnaîtrez à leur motif écailleux distinct, qui comporte un certain nombre de protubérances bizarres et de pièces qui s’étirent, principalement sur les côtés gauche et droit du corps.

Le Crotalus simus aime les forêts tropicales de plaine sèches et semi-sèches. Cela le limite à certaines parties de la côte et du centre du Costa Rica, de sorte que le contact avec les humains est plus probable qu’avec d’autres serpents qui vivent plus profondément dans les forêts tropicales.

En ce qui concerne le venin, ces serpents ont un méchant mélange de crotoxine et de neurotoxine. Le résultat d’une morsure est très similaire à celui d’un crotale aux États-Unis. Cela signifie un gonflement important et une nécrose de la chair à l’endroit de la morsure, ainsi qu’une interférence avec le système sanguin et même une insuffisance rénale dans les cas les plus extrêmes. Oui, c’est sans aucun doute l’un des animaux les plus dangereux du Costa Rica !

Quel est l’animal le plus dangereux du Costa Rica ?

L’animal le plus dangereux du Costa Rica est l’araignée vagabonde du Brésil. Considérée comme l’araignée la plus toxique au monde, le venin de l’araignée errante brésilienne est assez puissant pour tuer un humain en une seule morsure. Cependant, nous ajouterions également le serpent fer-de-lance à cette liste, car il est responsable de 47 % des morsures de serpent dans le pays.

Quel est le serpent le plus dangereux au Costa Rica ?

Le serpent le plus dangereux du Costa Rica est le fer-de-lance, très venimeux, et certainement l’un des animaux les plus dangereux du Costa Rica dans son ensemble. Chargé d’une toxine mortelle, le fer-de-lance est agressif et se trouve couramment dans tout le pays. Surveillez également les serpents coralliens. Ils sont timides mais extrêmement venimeux.

Y a-t-il des requins au Costa Rica ?

On trouve plusieurs espèces de requins dans les eaux du Costa Rica et ils font partie des animaux les plus dangereux pour les surfeurs et les nageurs. Les requins tigres et les requins taureaux ont attaqué et tué des touristes au Costa Rica ces dernières années. C’est également un terrain de chasse potentiel pour les grands requins blancs.

4.8/5 - (13 votes)
Découvrir:   7 Araignées en Floride : Tout ce que vous devez savoir
Randonnée en vacances

Suivez mes expériences sur mon blog de voyage, rendez vous sur la page d’accueil afin de voir les prochaines destinations de vacances.

avril 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Retour en haut