Culture alimentaire chinoise : 9 plats locaux à essayer absolument

Contenu de l'article
Un bol de nouilles avec une paire de baguettes posées sur le côté gauche du bol.
Les liens sur le site web sont en affiliation avec Amazon Associates dans le monde entier et nous gagnons une petite commission pour les achats qualifiés.

La culture alimentaire chinoise est l’un des piliers de la cuisine internationale. Les plats chinois sont connus pour leur force et leur goût unique, qu’il s’agisse d’une cuisine raffinée ou décontractée. De nombreux plats chinois ont été élaborés au cours de centaines d’années – ils sont aujourd’hui le témoignage vivant de générations de talents culinaires.

La culture alimentaire joue un rôle considérable en Chine. En fait, les repas et l’étiquette font autant partie de la culture sociale et politique que de la culture culinaire chinoise elle-même. En Chine, les traditions telles que l’offre de nourriture lors de l’accueil d’invités sont considérées comme une étiquette sociale polie. Même dans les plats, l’équilibre et l' »harmonie des ingrédients » font l’objet d’un effort artistique.

Nous avons donc établi que la culture culinaire chinoise mérite d’être explorée, mais quels plats devriez-vous essayer ? Pour vous aider à faire votre choix, nous avons dressé une liste de neuf plats chinois à essayer absolument.

Hotpot

Les hotpots sont un plat de base de la culture alimentaire chinoise. Ici, une image montre un hotpot avec une sauce épaisse et un bol de riz au centre.
Hotpot via Pixabay.

Bien qu’il s’agisse plus d’un style de cuisine que d’un plat particulier, le hotpot est un élément essentiel de la culture culinaire chinoise. Les recettes de hotpot varient d’une région à l’autre et même d’un foyer à l’autre, ce qui en fait un plat familial très personnel. Souvent apprécié durant les mois les plus froids, le hotpot est un plat réchauffant, généralement consommé en société. En règle générale, le partage d’un hotpot implique un grand groupe d’amis ou de membres de la famille autour d’une table, avec le hotpot au centre.

Trouver un compagnon de voyage !

Vous cherchez une communauté d’aventuriers partageant les mêmes idées que vous pour partager vos expériences ? Rejoignez notre groupe Facebook pour les voyageurs et entrez en contact avec un réseau mondial d’explorateurs passionnés. Partagez vos histoires, laissez-vous inspirer et planifiez votre prochaine aventure avec nous.

En ce qui concerne les variations régionales, les ingrédients ont tendance à varier. Toutefois, le hotpot est généralement servi sous forme de bouillon et se compose de viande, de légumes et de nouilles. Les fruits de mer, le bœuf, le poulet, l’agneau ou le porc sont les viandes les plus souvent ajoutées au hotpot. Pour les légumes, les champignons, le bok choy, le chou, les tomates et le melon d’hiver sont des ingrédients populaires. Quel que soit le choix, ces ingrédients sont cuits dans un bouillon épais dans le hotpot. Le plat de hotpot est ensuite servi bien chaud et prêt à être partagé.

Si vous souhaitez déguster un hotpot, il est préférable de vous rendre dans un restaurant avec service à table, car ce plat est traditionnellement servi à table.

Chow Mein

Le chow mein est un plat clé de la culture alimentaire chinoise. Cette image montre un chow mein aux légumes avec des carottes râpées, du chou et des nouilles dans un bol blanc.
Chow mein via Pixabay.

Lorsqu’il s’agit de plats réconfortants, le chow mein est un candidat de premier plan. Ce délicieux plat de nouilles sautées jouit d’une renommée mondiale et est largement cuisiné dans le monde entier.

La sauce chow mein est sans aucun doute l’élément magique de ce plat. Bien qu’elles puissent être achetées toutes prêtes, les sauces sont traditionnellement préparées à partir de zéro. En général, cette sauce contient un savant mélange d’huile de sésame, de sauce soja, de sauce d’huître, de sucre brun, d’amidon de maïs et de gingembre râpé. La sauce est ensuite incorporée aux nouilles et aux accompagnements des sautés.

De nombreux ingrédients différents peuvent accompagner les nouilles, mais il s’agit généralement de viande ou de tofu avec des légumes. Comme pour le hotpot, les recettes varient énormément et on peut trouver des viandes comme les crevettes, le bœuf, le porc ou le poulet dans un chow mein.

Riz frit

Le riz frit est un plat majeur de la culture alimentaire chinoise. Cette image montre un riz frit garni de sauce soja et d'oignons de printemps sur une assiette noire.
Riz frit via Pexels.

Le riz frit est l’un des plats les plus anciens de la culture alimentaire chinoise. Remontant à l’an 500, le riz frit était à l’origine utilisé comme un plat de restes, combinant des ingrédients aléatoires pour minimiser le gaspillage. Toutefois, de nos jours, le riz frit est bel et bien un plat à part entière. Bien qu’il s’agisse d’un plat traditionnel chinois, le riz frit a été adapté et est cuisiné dans le monde entier.

Comme pour nos deux derniers plats, le riz frit se décline en de nombreuses variantes. En raison de la nature des restes qu’il contient, sa recette est notoirement polyvalente et laisse une grande place à la créativité culinaire. Il existe une grande variété de bases protéiques, notamment la viande, les œufs et le tofu. En ce qui concerne les légumes, les petits pois et les oignons sont des ajouts populaires, mais la plupart conviennent à la recette.

La sauce, quant à elle, reste essentiellement la même et se compose d’une combinaison de sauce soja, de sauce d’huître et de sauce de poisson. De même, les recettes ont tendance à utiliser du riz à grains longs ou moyens, qui ne s’agglomère pas autant que les grains plus courts.

Si vous souhaitez goûter au riz frit chinois, il ne devrait pas être difficile d’en trouver. Le riz frit est vendu partout en Chine et dans la plupart des établissements hôteliers.

Rouleaux de printemps

Les rouleaux de printemps sont un plat classique de la culture alimentaire chinoise. Ici, une pile de rouleaux de printemps est posée sur un plat de service en bois. Sur une autre assiette en bois, on trouve un pot de sauce à base de tomates et quelques tomates égarées sur la nappe.

Qui n’aime pas les rouleaux de printemps ? Les rouleaux de printemps sont un plat bien connu de la culture culinaire chinoise. Dans les pays occidentaux comme le Royaume-Uni et les États-Unis, les rouleaux de printemps constituent une entrée populaire. Toutefois, en Chine, les rouleaux de printemps traditionnels étaient un en-cas que l’on mangeait seul. À l’époque de la dynastie des Jin orientaux, les rouleaux de printemps étaient préparés pour marquer le début du printemps et étaient consommés comme un en-cas de fête. Au fil des siècles, ces rouleaux sont devenus les friandises savoureuses que nous connaissons et aimons aujourd’hui, et sont désormais consommés tout au long de l’année et dans le monde entier.

Les rouleaux de printemps sont constitués d’une fine couche de pâte croustillante qui enveloppe une garniture de légumes ou de viande. Bien que la préparation des rouleaux de printemps puisse sembler compliquée, le processus est très simple. La pâte est mélangée à de la farine, de l’eau et du sel, puis étalée sur une feuille. Pour les rouleaux de printemps aux légumes, une sélection de légumes, de menthe et de laitue est finement hachée. Pour les non-végétariens, la viande, comme le porc, est déchiquetée pour la garniture du rouleau de printemps. La garniture choisie est ensuite enroulée dans la pâte et frite dans l’huile, ce qui donne un rouleau de printemps croustillant prêt à être dégusté.

Il est probable que vous ayez déjà goûté un rouleau de printemps au cours de votre vie. Et si ce n’est pas le cas, il devrait être relativement facile d’en goûter un, car vous trouverez des rouleaux de printemps dans de nombreux restaurants, plats à emporter et stands de cuisine de rue.

Wontons

Cette image montre une soupe de wontons, avec des wontons flottant dans un mélange fin, semblable à un bouillon, avec des oignons de printemps. L'image est une vue aérienne et montre la soupe dans un bol bleu et blanc avec des baguettes posées à droite.
Soupe de wontons via Pexels.

Le wonton est une boulette originaire de Chine, mais aujourd’hui appréciée dans le monde entier. Comme de nombreux plats de notre liste, les wontons font partie intégrante de la culture culinaire chinoise et remontent à la dynastie Qing. La soupe wonton est l’une des adaptations préférées de ce plat et « était appréciée par les familles riches et aisées ». Après la 11e guerre mondiale, la soupe wonton est devenue plus accessible et plus populaire dans toutes les classes sociales grâce à la relance économique. Les wontons se sont également imposés dans les menus du petit-déjeuner chinois et sont aujourd’hui appréciés par beaucoup comme premier plat de la journée.

Les wontons peuvent être fourrés avec n’importe quelle viande, mais généralement avec du porc ou des crevettes. Pour préparer des wontons à partir de zéro, la viande choisie est hachée et mise de côté. La pâte est faite d’œuf, de farine, d’eau et de sel combinés dans un grand bol. Une fois qu’elle a atteint la bonne consistance, la pâte est étalée et coupée en carrés. La farce est ensuite déposée au centre du carré, encore crue, car la petite quantité de viande cuit rapidement avec la pâte. Le mode de cuisson des wontons est laissé à l’appréciation du chef. Les wontons peuvent être cuits à la vapeur, à la poêle, à la friteuse ou bouillis, en fonction de la texture et du goût que l’on souhaite obtenir. En règle générale, la friture rend les wontons croustillants et croquants, tandis que la cuisson à la vapeur et l’ébullition gardent la pâte souple.

Si vous voulez essayer les wontons par vous-même, vous pouvez les acheter dans les supermarchés, chez les vendeurs ambulants, dans les cafés et dans les restaurants. Les wontons sont un tel plat de base dans la culture alimentaire chinoise qu’il devrait être facile d’en trouver à déguster, même en dehors de la Chine.

Poulet Kung Pao

Le poulet kung pao est un plat clé de la culture culinaire chinoise. Ici, le poulet est coupé en morceaux moyens et mélangé à des légumes dans une sauce brune épaisse. Une paire de baguettes est posée horizontalement sur le bol.
Poulet kung pao via Pixabay.

Le poulet kung pao a été créé dans la province du Sichuan sous la dynastie Qing et constitue un plat historique de la culture culinaire chinoise. C’est le gouverneur Ding Baozhen qui en a été le maître d’œuvre. Le nom du plat, « Kung Pao », vient du surnom du gouverneur, « protecteur du prince ».

Le poulet Kung Pao est un plat audacieux et épicé caractéristique de la culture culinaire chinoise. Il s’agit d’un sauté de poulet, de cacahuètes et de légumes, servi avec du riz dans une sauce épaisse. La sauce est la magie du poulet kung pao, et les versions traditionnelles utilisent des ingrédients chinois classiques comme le poivre de Sichuan et le vinaigre de vin de riz chinois. La sauce soja, le sucre et la sauce hoisin sont d’autres ingrédients courants de la sauce. Le résultat est un équilibre entre un enrobage épicé sucré et salé, dans lequel le poulet et les légumes sont sautés pour plus de saveur.

Le poulet kung pao est disponible dans le monde entier pour ceux qui veulent essayer ce plat. Cependant, il faut garder à l’esprit que les versions occidentales de ce plat varient en termes de recettes. Aux États-Unis en particulier, vous pouvez vous attendre à des ingrédients de remplacement et à un goût adapté plutôt qu’à un poulet kung pao traditionnel. Pour un poulet kung pao authentique et classique, nous vous recommandons de goûter le plat en Chine et, mieux encore, dans la Provence du Sichuan.

Canard rôti de Pékin

Ici, des légumes coupés en dés et du gingembre en tranches sont disposés sur une assiette grise à côté de morceaux de canard rôti de Pékin.
Canard laqué de Pékin via Pixabay.

Le canard rôti de Pékin est un autre plat historique de notre liste et un repas célèbre dans la culture alimentaire chinoise. L’origine de ce plat remonte au XIIIe siècle, lorsqu’il était vendu de porte en porte comme un délicieux plat de rue. Au fil des siècles, la popularité croissante du canard rôti de Pékin a propagé le plat à travers les provinces, où il a fini par s’implanter à Pékin. À partir de Pékin, le reste appartient à l’histoire moderne et le canard laqué de Pékin est devenu un plat reconnu dans le monde entier.

Le canard rôti de Pékin est connu pour sa sauce collante et sucrée. Et, comme pour le poulet kung pao, le secret de ce plat réside dans le mélange et les quantités de sa sauce. Traditionnellement, la sauce contient du vin de riz chinois, de la sauce soja, du miel et du jus de citron. Les ingrédients sont mélangés dans une grande casserole avec de l’eau et portés à ébullition, puis mijotés – ce qui crée cette texture dense et collante. Lorsque la sauce devient sirupeuse, elle est versée sur le canard, qui est rôti jusqu’à ce qu’il soit cuit. En général, le canard rôti de Pékin est servi très chaud avec des crêpes, des oignons de printemps et de la sauce hoisin.

Bien que le canard laqué de Pékin ait la réputation d’être un plat de rue, on le trouve dans les restaurants du monde entier. La popularité de ce plat dans la culture culinaire chinoise s’est étendue à divers types de lieux et de pays. C’est pourquoi le canard laqué de Pékin est un plat facile à trouver si vous voulez goûter à la cuisine chinoise traditionnelle.

Congee

Un bol de congee est posé sur une toile, avec des légumes écrasés et des oignons frits en guise de garniture.
Congee via Pixabay.

Très proche du porridge occidental, le congee est une bouillie de riz et un plat de base de la culture alimentaire chinoise. Ce plat peut être accompagné d’ingrédients savoureux, comme le congee au poulet. Le congee peut également être servi nature avec un accompagnement comme du gingembre mariné ou du concombre pour ajouter de la saveur si nécessaire.

La recette du congee est simple mais efficace. Du riz blanc à long grain et du bouillon de viande ou de légumes sont bouillis dans une grande casserole. Pendant que le riz bout, des assaisonnements comme le sel, le poivre et le gingembre sont ajoutés au mélange pour le parfumer. Au lieu de retirer le riz du feu une fois qu’il est cuit, on laisse le mélange devenir épais et crémeux en le laissant mijoter. Le résultat est une bouillie de riz très adaptable à laquelle vous pouvez ajouter les saveurs de votre choix.

Comme pour le hotpot, les recettes de congee varient d’une région à l’autre et même d’un foyer à l’autre. Il est donc recommandé de goûter à autant de variétés que possible.

Crêpes à l’échalote

Une fourchette de barbecue soulève une crêpe à l'échalote d'une poêle grésillante où d'autres cuisent.
Crêpes à l’échalote via Pixabay.

Lorsque vous imaginez une crêpe à l’échalote, vous vous imaginez peut-être une variante savoureuse des crêpes à la pâte à frire occidentales. Toutefois, dans la culture culinaire chinoise, la crêpe est davantage un pain plat qu’une « crêpe » occidentale. Au lieu d’une pâte, la crêpe à l’échalote est fabriquée à partir de pâte selon une recette ancienne qui remonte au IIIe siècle.

Comme son nom l’indique, l’ingrédient principal est l’échalote hachée. Une fois la pâte roulée en cercles plats, les échalotes sont saupoudrées au centre. La pâte est ensuite roulée en forme de saucisse, puis d’escargot, pour garder les échalotes à l’intérieur. La pâte est aplatie en un grand cercle à partir de la forme de l’escargot, ce qui donne la forme typique d’une crêpe.

Autre plat de rue populaire, les crêpes à l’échalote se trouvent également dans les cafés et les restaurants. Les crêpes à l’échalote constituent un repas courant au petit-déjeuner. Ne cherchez donc pas plus loin si vous êtes à la recherche d’un petit-déjeuner chinois traditionnel.

Qu’est-ce que la nourriture traditionnelle en Chine ?

La nourriture traditionnelle en Chine comprend généralement des glucides, des protéines et des légumes. Par exemple, un chow mein contient des nouilles, du poulet et du bok choy.

Quel est l’aliment le plus populaire en Chine ?

L’aliment le plus populaire en Chine est le riz, servi comme accompagnement ou comme plat principal, comme le riz frit.

Qu’est-ce qu’un petit-déjeuner traditionnel en Chine ?

En Chine, le petit-déjeuner traditionnel offre de nombreuses possibilités, mais il comprend généralement des plats tels que des boulettes de pâte ou des crêpes à l’échalote.

Qu’est-ce qui rend la nourriture chinoise unique ?

Outre les techniques culinaires historiques et les saveurs perfectionnées, l’importance de la nourriture dans la culture chinoise rend la nourriture chinoise unique. Les plats ont une signification qui se transmet de génération en génération.

Noter l\'article
Découvrir:   Pattaya ou Koh Samui : Quelle est la meilleure destination ?
Randonnée en vacances

Suivez mes expériences sur mon blog de voyage, rendez vous sur la page d’accueil afin de voir les prochaines destinations de vacances.

avril 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Retour en haut